sommes nous déconnectés de notre humanité?

février 13, 2017

Nous sommes hyper connectés sur internet. Nous passons des heures sur les réseaux sociaux. Nous avons l’impression d’avoir pleins d’amis, et une vie sociale sur les réseaux sociaux. Nous existons par ce que nous montrons de nous sur les réseaux. L’image que l’on veut bien montrer, nous nous façonnons une image parfaite, sans tâche, sans défaut. Et ce dans le but peut être que quelqu’un s’intéresse à nous. Mais cela n’est – il pas une mise en scène? Ne sommes-nous pas des acteurs de théâtre?

  • Hyper connectés:

Nous sommes en permanence reliés aux technologies : ordinateur, téléphone, quand ce n’est pas les deux en même temps. Cette habitude nous coupe des autres sans nous en rendre compte. Et nous avons des mécanismes automatiques qui se mettent en place et qui nous font dépendre de ces appareils, des jeux vidéos, des réseaux sociaux. Lorsque nous avons un moment nous jouons à un jeu vidéo pour nous détendre. Nous regardons si nous avons des commentaires sur les réseaux sociaux. Nous voulons avoir de l’importance aux yeux des autres. Au fond la solitude ronge notre société. Nous y cherchons un réconfort, Nous cherchons à ne pas être seul. Enfin nous pensons que c’est la solution pour être relié aux autres. Et ce n’est peut-être pas la meilleure solution, sachant que le multi-tâches a pris le dessus et que la personne qui nous répond fait souvent plusieurs choses en même temps. Nous perdons ce temps précieux avec nous même avec notre humanité, Nous perdons ce moment essentiel pour nous connecter avec notre coeur, pour ressentir les émotions qui nous habitent. Nous en avons une peur redoutable et plutôt que les affronter nous fuyons.

call-1866884_1920

  • Déconnecté de soi même:

Nous sommes dés tout petit éduqués à rentrer dans un moule. Comme le dit Pierre Rabhi: nous allons au bahut, nous allons en boite, nous travaillons dans une boite, pour finir notre vie dans une boite. Triste réalité  et pourtant la réalité actuelle de cette société qui cherche  à nous formater sur un même modèle. Nous devons alors escalader des nouvelles technologies. L’heure actuelle est à l’individualisme, la compétition. On nous demande de développer des sentiments de haine, de supériorité envers l’autre. Déjà cela commence à l’école en nous comparant aux notes des autres, puis au BAC. Ensuite nous nous comparons en terme de salaires, de possessions. Et finalement nous nous perdons nous-même dans cette spirale infernale. Nous ne pensons plus qu’avec la tête, le coeur est totalement déconnecté de la tête. C’est d’ailleurs ce qu’on nous demande au quotidien au travail  » ne fais pas de sentiments » ,  » ne lui fais pas de cadeau ». Mais l’humain n’a pas toujours été comme ça. En effet l’enfant est altruiste et c’est nous adulte qui formatons ce « non altruisme ».

people-314481_1280

  • L’éducation une priorité;

L’éducation doit être une priorité actuellement, c’est aux tout petits que nous pouvons enseigner la philosophie. Nous pourrions afin de renverser la tendance apprendre aux enfants ce qu’est une émotion, comment ça marche,  nous pourrions leur apprendre comment faire des pauses dans leurs journées d’élèves. L’école devrait être un apprentissage du bonheur. Les enfants auraient la possibilité d’apprendre à mieux se connaître et à mieux communiquer entre eux. La communication entre les êtres humains a une importance capitale, savoir parler de soi sans accuser l’autre. Savoir se faire comprendre, apprendre à écouter l’autre est un vrai apprentissage. L’école est un vivier sociale dans lequel nous apprenons à nous comporter en société. Et certains de nous ont des mauvais souvenirs de ce bain social. Cela conditionne nos futures relations et c’est là qu’il faut apprendre aux enfants les codes de la société et surtout le respect de soi et des autres.

set-2012127_1920

  • Un temps oublié, la spontanéité:

Avant tout, les moyens de communication comme les textos ou encore les réseaux sociaux. Nous devions nous rencontrer pour être connecté à l’autre. Nous allions dans des cafés, nous parlions au buraliste. Nous avions des relations sociales assez larges. Nous envoyons du courrier aux gens que nous aimions. Je fais une petite parenthèse, mais je continue à envoyer du courrier à la main. Ca fait tellement plaisir de recevoir un mot d’une personne qu’on aime. Nous nous disons qu’elle pense à nous. Nous allions au restaurant avec des amis le dimanche ou encore nous nous réunissions pour un repas de famille. Nous avions plus de rituels pendant lesquels nous pouvions nous rencontrer. Ce qui nous manque aujourd’hui : des rencontres coeur à coeur, des moments spontanés de rire, pouvoir passer un coup de fil à une amie lui dire que ça ne va pas et qu’elle arrive. La spontanéité n’est pas prônée, le temps doit être minuté, calculé dans une société où tout tourne très vite. Et nous n’avons plus de temps pour nous-même alors le peu de temps dont nous disposons est pour nous-même. Et être ouvert et à l’écoute de l’autre nous demande beaucoup, nous devons être prêt à accueillir les émotions de l’autre. Ces moments précieux devraient être retrouvés.

friends-1941580_1920

Partagez Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone
Laissez une réponse
Tous les commentaires (2)
  • Rauch
    13 février 2017 at 10 h 37 min

    Voilà un bel exercice d'humanité qui dans ces moments d'élections devraient intéresser le ministre de l'éducation et du savoir afin de reconstruire pierre après pierre les fondamentaux ....bravo et merci pour vos articles

    Répondre
  • anne
    13 février 2017 at 17 h 57 min

    Cet article en lien direct avec l'usage des TIC et d'internet est une bonne façon de remettre en question notre rapport à ces nouvelles technologies au coeur d'une problématique d'actualité. Très intéressant. Merci pour ce bel élan de partage.

    Répondre

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Prochains évènements

Aucun évènements prévu pour le moment.

Suivez-nous
Recevez notre newsletter
Inscrivez-vous !