Le casse tête du maintien d’ambiance sereine au travail

avril 27, 2015

Lorsque l’ambiance au travail est désagréable, les salariés sont stressés et ne communiquent pas entre eux. La motivation n’est plus au rendez-vous. Comment réussir à restaurer une ambiance sereine au travail ?

Le stress : facteur d’une mauvaise ambiance

Lorsque les salariés sont sous pression, qu’on leur en demande plus, toujours plus, ils sont stressés. L’hormone du stress appelée le cortisol inhibe le cerveau et empêche l’employé d’avoir des réactions adaptées à la résolution de certains problèmes. Agir sur le stress en entreprise est un point clé pour avoir une bonne ambiance au travail. Les salariés sont moins ou plus du tout motivés, leur santé psychique puis physique se dégrade. Apparaît alors l’épineux problème d’accroissement du taux d’absentéisme des salariés pour les dirigeants d’entreprises.

La communication

Le manque de communication est source d’une mauvaise ambiance au travail. Il faut aussi y adjoindre la difficulté à communiquer clairement c’est à dire à donner des informations précises sur les buts à atteindre et les attentes du manager pour y parvenir. Le multi-tâches interfère gravement dans la réussite d’une bonne communication aussi est-il primordial de dispenser les informations en se concentrant uniquement sur le sujet abordé et non pas entre deux portes, à la va vite. Envoyer une information de route détaillée, un message précis et clair.

Valoriser positivement les employés

Souvent les managers insistent sur les points faibles des employés au cours des réunions de travail et oublient de mettre l’accent sur les points positifs en prenant le prétexte erroné de la peur de démotiver le salarié ou de diminuer sa performance si il se sent valorisé. D’autre part, si le manager enchaîne les points positifs puis les points négatifs au cours de la même réunion, il est prouvé scientifiquement que le cerveau ne retiendra que les points négatifs. Une bonne solution serait peut-être d’évoquer les points négatifs à travailler en réunion et de prévoir un entretien individuel mensuel ou trimestriel pour chaque salarié pour lui faire part de ses propres progressions et réussites. Cela serait vraiment une bonne façon de valoriser le salarié, de le motiver et de lui permettre de vivre «l’entreprise au positif».

Une pause efficace au travail

Faire une pause efficace au travail permet de mieux se concentrer et d’être plus performant durant la journée. Vous pouvez mettre la créativité au cœur de vos pauses pour un aspect plus ludique. N’hésitez pas à utiliser le jeu et la coopération entre collègues pour vous amuser ensembles. Vous pouvez aussi faire du zentangle ou du doodling sur un petit carnet à l’aide d’un simple petit feutre noir type : stylo noir pigma micron 01.

Des team building

Le team building favorise la cohésion d’équipe, la coopération. Le fait de passer des moments conviviaux entre collègues apporte un nouveau souffle pour améliorer l’ambiance au travail. Des employés fiers d’être considérés par leur supérieur hiérarchique et travaillant dans une bonne ambiance de travail constitueront une vraie équipe motivée de «Winners».

L’équilibre difficile à trouver pour les salariés parents

Selon 69% des salariés-parents, leur entreprise ne fait pas beaucoup pour les aider dans leur rôle de parents. (Étude réalisée selon l’Observatoire de la parentalité ). Les entreprises pourraient agir dans ce sens en considérant les problèmes des salariés-parents en leur permettant de bénéficier d’une aide à la parentalité. Certaines grandes entreprises ont déjà signé la «Charte de l’Observatoire de la parentalité» et ne regrettent pas leur choix de politique marketing. Les employés se sentent valorisés en tant que parents. En améliorant l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle, les salariés sont plus concentrés car moins préoccupés et par conséquent plus réactifs et productifs. L’important est d’être présent mais le must demeure une présence concentrée et efficace dans la plénitude du moment vécu en entreprise.

L’espace de travail

Un espace de travail trop surchargé par les dossiers est une entrave pour la concentration. Notre cerveau enregistre un stress qui paralyse notre capacité à gérer le temps. Ce trop plein de stress est un handicap important. Savoir gérer les priorités est une précieuse aide pour apprendre à travailler de façon qualitative. La créativité peut vous sortir de ce dilemme souvent insoluble. Il vous est possible d’utiliser un planning sous forme de mindmapping pour établir un chemin de route afin d’optimiser votre temps sans vous sentir enseveli sous des monceaux de dossiers.

Il peut arriver que l’espace de travail soit très bruyant : dans les open-space par exemple. Les salariés dans ce cas n’ont que très peu d’intimité. Vous pouvez y remédier en les laissant mettre des plantes vertes, décorer et personnaliser leur espace de travail avec des astuces créatives.

Astuce créative :

Installez un tableau pour que vos employés puissent écrire des citations, faire des petits dessins, communiquer entre eux. Cela apportera un peu d’humanité et encouragera les équipes à performer.

Mettez en place du pixel art avec des post-it pour que vos employés se sentent mieux au bureau. En mettant la créativité au cœur de l’entreprise, vous remotiverez vos équipes car être heureux dans son entreprise est un facteur positif primordial. Vous avez le pouvoir d’inverser cette triste courbe d’un sondage affirmant qu’en France : le pourcentage de salariés engagés, c’est à dire ceux qui se lèvent le matin avec un sourire pour se rendre au travail n’est que de 11%. Il y aurait 61% de salariés français désengagés, c’est dire ceux qui se rendent au travail juste pour toucher leur salaire et non pas pour prendre des initiatives. Les 29% restants sont aussi des salariés désengagés qui ne se rendent au travail que pour saboter ou détruire l’entreprise – reportage tiré de l’émission : Le bonheur au travail sur Arte : retrouvez l’émission sur le lien :

http://info.arte.tv/fr/diffusion-du-documentaire-le-24-fevrier-20h50-replay-et-vod

Ces chiffres donnent le frisson et nous portent à réfléchir sur cette question : « Ces salariés démotivés et malheureux dans leur entreprise étaient-ils dans le même état d’esprit quand ils ont été recrutés par l’entreprise ? ».

Pour lire le mindmapping cliquez ci-dessous:

photo.PNG

Partagez Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone
Laissez une réponse
Tous les commentaires (1)
  • page web
    14 septembre 2015 at 18 h 41 min

    Excellent article…bonne continuation dans ton travail de rédaction

    Répondre

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Prochains évènements
  1. Le pouvoir caché des émotions

    juillet 2 @ 14 h 00 min - 16 h 00 min
  2. Créer ton rituel magique du matin

    juillet 8 @ 15 h 00 min - 17 h 00 min
  3. A la rencontre de l’enfant intérieur

    juillet 16 @ 16 h 00 min - 18 h 00 min
  4. After big dream

    juillet 20 @ 19 h 30 min - 22 h 00 min
  5. Photographie et nature

    juillet 22 @ 15 h 00 min - 16 h 30 min
Suivez-nous
Recevez notre newsletter
Inscrivez-vous !