Il n'y a pas de parents parfaits

mai 04, 2015

Introduction:

Aujourd’hui, les parents sont soumis à une rude pression; non seulement ils exigent beaucoup trop d’eux-mêmes mais la société ne les aide pas. Tout doit être parfait. Dans la maison, il ne faut rien laisser traîner. Faire bonne figure même si le petit dernier vous a réveillé toute la nuit est une simple question de routine. Le désir de perfection maintient le parent dans une culpabilité permanente. Pourtant, aussi surprenant que cela puisse paraître, la vulnérabilité est sûrement la clé de la réussite en tant que parents. Ce concept est d’ailleurs développé par la chercheuse américaine : Brené Brown dans son livre : Le pouvoir de la vulnérabilité. Les parents ont une pression énorme qui repose sur eux et leurs enfants : il faut qu’ils marchent à tel âge, qu’ils parlent à tel âge. Les préjugés ont la dent dure, les jugements fusent souvent à l’encontre des parents qui se sentent désemparés.

  • La Culpabilité fréquente.
  • Préjugés et jugements à l’encontre des parents.
  • La solution est la vulnérabilité.

Choisir ses priorités:

Il est important de ne pas mettre la barre trop haut ni pour soi-même ni pour les autres. Se fixer 3 à 5 actions à effectuer au cours d’un weekend. Si vous avez décidé de prendre un temps de jeu avec vos enfants, fixez-vous un temps pour les courses, le ménage et lâchez prise peut-être un peu sur le ménage. En ce qui concerne les enfants, il pourrait s’agir de leur demander de mettre le linge sale dans la corbeille, ranger le manteau et les chaussures à leur place en rentrant de l’école. Une trop grande exigence favorise le stress et ouvre malheureusement la porte aux conflits. Lâcher prise peut nous permettre d’être plus détendu et de profiter avec plus de sérénité de moments de complicité et de jeux avec les enfants.

  • Se fixer des objectifs: 3-5 actions.
  • Lâcher prise.
  • Instaurer une coopération entre parents en enfants.

L’avantage de se montrer comme imparfait:

Nul n’est parfait! Dans certaines situations, il peut nous arriver de perdre patience et de ne trouver comme seule ressource que l’emploi des cris que nous répercutons sur nos enfants. Puis nous regrettons notre comportement. Nous avons des difficultés à nous montrer en tant qu’être humain vulnérable. Pourtant, il serait préférable de parler avec nos enfants, de leur exprimer nos besoins et de savoir leurs dire Non quand on est fatigué. Apprendre aux enfants que l’on peut échouer et se relever est un principe fondamental de l’éducation; c’est un peu comme apprendre à faire du vélo, tomber et se relever. Notre enfant renverse un peu d’eau sur la table, favorisons la réparation : donnons-lui une éponge au lieu d’élever la voix. Nous sommes une image dans le miroir des yeux de nos enfants, ils prennent exemple sur nous. Si nous ne connaissons pas l’orthographe d’un mot, mieux vaut aller la vérifier dans un dictionnaire. Malheureusement dans la société actuelle, le désir de réussite, de perfection pèse beaucoup sur nos bambins. Le système éducatif ne laisse aucune place à l’échec; pourtant l’apprentissage est une succession d’échecs et de réussites. Echouer est une chance. « Essayer encore, rater encore, rater mieux» Samuel Beckett.

  • Cris, perdre patience.
  • Dialogue avec l’enfant.
  • Apprendre à tomber et mieux se relever.
  • favoriser la réparation.

 

Prendre des risques:

Se montrer vulnérable face à nos enfants et à la société, c’est comme sauter en parachute : une expérience parfois effrayante! Oser se montrer tel qu’ on est vraiment est un risque mais il nous permet aussi de nous sentir vivant. Rejeter la tristesse ne l’éradique pas. S’accepter imparfaits en assumant les émotions qui accompagnent l’imperfection permet d’ouvrir la discussion avec nos enfants et de leur expliquer comment les gérer.

  • Être vulnérable,une expérience effrayante.
  • Accepter de vivre ses émotions.

Exercice pratique:

Au cours de votre journée de parent, choisissez une tâche qui vous pemettra de lâcher prise. Cela vous montrera à quel point vous pouvez faire baisser la pression du stress. Une maison à tenir, c’est beaucoup de travail; alors n’hésitez plus, faites-vous aider! Faire le ménage en famille au son d’une musique entraînante, c’est moins fastidieux et plus rapide que de le faire seule. Le but devient aussi plus ludique car toute la famille y participe.

  •  Coopérer pour les tâches ménagère

 

Utiliser l’humour et user de ressources créatives:

Si vous vous sentez désemparés face à une situation : utilisez le rire comme arme fatale ( faire des blagues ou un jeu de mime en famille). Il est important de rester unis; faites appel à votre conjoint pour qu’il coopére ou à une amie qui pourra vous apporter son aide. Lorsque le petit dernier refuse d’aller au bain par exemple, organisez une partie de basket avec ses vêtements. Essayez de détourner la situation en quelque chose de drôle. Amusez-vous à jouer des scénettes de théâtre incluant des gags: comme glisser sur une peau de banane, manger avec les doigts. Montrer à vos enfant que sauter dans la boue peut être très amusant. Enfin vivre une vie de parents n’est pas de tout repos. Les difficultés ne manquent pas mais avec un peu de lâcher prise, de créativité et d’humour, vous détenez la clé et serez capables de vous en sortir.

Et si vous êtes en manque d’idées et de solutions, que vous avez essayé toutes les méthodes mais que rien ne fonctionne, faites appel à un coach parental qui saura cerner vos difficultés et vous aider à devenir les parents que vous voudriez être.

Mais avant tout, CROYEZ EN VOUS, même si votre éducation est controversée car quoiqu’il arrive, croire en soi est la clé de la réussite.

  • Utiliser le rire
  • Rester unis
  • Créativité


 

Partagez Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone
Laissez une réponse
Tous les commentaires (2)
  • Aurélie Lesmissacouettes
    5 mai 2015 at 6 h 54 min

    Merci pour cet article très intéressant, ça fait du bien de lire ce genre de choses et ça déculpabilise sur beaucoup de choses

    Répondre
  • fluffy
    6 mai 2015 at 13 h 15 min

    Merci pour cet article très pertinent ! Je suis bien d'accord avec ce qui est dit et l'importance du lâcher prise. :)

    Répondre

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Suivez-nous
Recevez notre newsletter
Inscrivez-vous !