L'échec la voie de la réussite?

mars 13, 2016
  • L’échec voie de la réussite?

Nous avons tendance à penser l’échec comme négatif. Selon Jeanne Siaud Facchin il faut réussir pour pouvoir réussir. Nous avons tous vécu des petites ou grandes réussites. Seulement nous avons du mal à le reconnaître, sûrement par manque d’estime de nous-mêmes. Pourtant nombreuses sont les personnes qui ont échoué et qui ont ensuite une réussite professionnelle fulgurante. Mais qu’est-ce que la réussite? Cette notion complexe mérite un article ainsi et surtout que son pendant l’échec. La société nous dicte une manière de penser : à nous d’en faire une définition personnelle.

  • Le bonheur un chemin:

Sommes-nous heureux? C’est une très vaste question. Le bonheur n’est pas une destination mais un chemin. Souvent nous cherchons très loin et nous trouvons que cette notion a quelque chose d’inatteignable. Pour la simple et bonne raison que nous y mettons plusieurs conditions. La société nous dit : nous serons heureux lorsqu’on aura une voiture, une maison, un amoureux, un enfant. Le bonheur finalement ne serait-il pas plus simple, plus accessible? Le bonheur rime avec une certaine paix intérieure. Etre en accord avec vos valeurs, être en paix avec votre coeur? Serait-ce ça le bonheur? Regarder une fleur, s’émerveiller comme si nous voyons des choses, ressentions des choses pour la première fois?

image

La réussite liée au bonheur? Noter 3 petits moments de bonheur ou/et réussite dans votre journée.

  • À la recherche de son vrai soi :

La plus belle réussite n’est-elle pas d’apprendre de nos échecs, de nos expériences malheureuses. Lorsque nous tombons, nous sommes déstabilisés et là nous effectuons des remises en questions bénéfiques. Nous prenons des décisions que peut être nous n’aurions jamais prises en cas de réussite. La vie est en perpétuel mouvement, elle nous étonne, nous surprend. La plus belle réussite n’est-elle pas de partir à la recherche de la mission qui nous habite : aux qualités que nous possédons, aux valeurs que nous incarnons. La plus belle réussite serait d’être pleinement soi-même. Malgré le regard parfois méchant, moqueur, posé sur nous. En se donnant le droit de dire ce que l’on à dire, de penser différemment d’une majorité. Sans porter de masque, se découvrir, serait-ce ça la réussite?

Mise en page 1

Je vous recommande chaleureusement ce magnifique livre de Yasmine Liénard.

  • Désillusions:

Je vais vous raconter une histoire : Isabelle est une petite fille qui réussit bien a l’école. Ses parents lui ont toujours dit que l’argent faisait le bonheur et qu’avoir une bonne situation était la clé de la réussite, du bonheur. Seulement voilà, arrivée à l’âge adulte, elle a un métier et se rend compte qu’elle n’est pas à sa place, qu’elle n’est pas heureuse. Isabelle part à la recherche de son vrai soi et voyage beaucoup. Elle change complètement de voie et se lance dans des études pour un métier plus humain qui lui correspond mieux.
Cette histoire pour vous dire que nous avons reçu des dogmes sur la réussite et l’échec. Et vous dire que nous pouvons apprendre beaucoup de nos échecs, qu’ils nous rendent plus fort. La richesse du coeur est la plus belle. Le pouvoir n’est pas le rêve d’une belle vie. En revanche, développer notre vision bienveillante de nous-mêmes et du monde n’est ce pas la plus belle réussite?

image

  • La tempête de l’échec:

Nous ratons par exemple un examen à quelque centième de points et nous nous sentons dévastés parce que nous travaillons pour réussir un diplôme. Le but dans lequel nous faisons les choses est tellement important pour nous qu’ il peut parvenir à nous desservir.Et  si nous avions pour but d’apprendre des données et non de les sanctionner par un diplôme? Seulement dés la petite enfance nous sommes jugés, notés. D’ailleurs, observez des parents qui discutent entre eux, vous constaterez que la plupart du temps, ils parlent de la scolarité de leurs enfants. Lorsque l’enfant n’a pas de bonnes notes, c’est un échec du point de vue de la société. Mais si l’on changeait de point de vue. On pourrait prendre en compte plutôt le processus que la finalité. Et cela changerait tout.

image

 

Partagez Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone
Laissez une réponse

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Suivez-nous
Recevez notre newsletter
Inscrivez-vous !